L’Affaire Zannini

Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Couverture de L’Affaire Zannini, 2003

L’Affaire Zannini est un ouvrage collectif dirigé par Isidora Pezard et édité par les Éditions du Rocher en avril 2003, construit comme un « making of » (sur papier) après la publication du roman Alain Zannini publié en septembre 2002. Bandeau : « Tout sur le roman de Marc-Édouard Nabe ». Comme le dit la quatrième de couverture : « Depuis l’apparition du DVD, le cinéphile peut, après avoir visionné son film, découvrir le making-of de l’œuvre et autres bonus. Mais, en littérature, pourquoi faudrait-il attendre qu’un auteur soit mort enquêter sur son œuvre ? »

Table

Frontispice : photo de Nabe à Patmos le 1er janvier 2001

  • Menu (p. 7)
  • Préface, par Jean-Paul Bertrand : « Pourquoi publiez-vous Marc-Édouard Nabe ? » (p. 9)
  • Études (p. 15)
    • Vérité de Marc-Édouard Nabe : « Alain Zannini », roman, par Isidora Pezard (p. 17)
    • « Alain Zannini » : pour en finir avec le jugement de l’homme, par Laurent James (p. 22)
    • Le Bestiaire d’« Alain Zannini », par Johann Cariou (p. 36)
    • Philippe — Un (im)possible père, par Rafaël Goldoni (p. 58)
    • Du gaz de Delphine, par Paul-Éric Blanrue (p. 63)
  • Réception (p. 67)
    • Lire ou ne pas lire (telle est la question), par Cécile Guilbert (p. 69)
    • Les Relais du Rien, par Bruno Deniel-Laurent (p. 73)
    • Vaine agitation, par Claire Debru (p. 77)
  • Correspondance. (p. 91)
Reproduite en fac-similé
    • Lettre de Jean-Marc Roberts à Marc-Édouard Nabe (p. 93)
    • Lettre des Éditions de Minuit (p. 94)
    • Lettre des Éditions Grasset (p. 95)
    • Lettre de Jean-Paul Enthoven (p. 96)
    • Lettre d’Anny Gallimard (p. 97)
    • Lettre de Françoise Giroud (†) à Claire Debru (p. 98)
  • Dossier de presse
    • Le retour et le Goncourt, par Jean-Françoise Kervéan (France-Soir) p. 101)
    • La rentrée est pleine de faux rebelles, par Étienne de Montety (Le Figaro Magazine) (p. 102)
    • Journal littéraire, par Michel Crépu (Revue des deux mondes) (p. 103)
    • M.-É. Nabe : vie d’un fameux semeur de Zannini, par Frédéric Beigbeder (Voici) (p. 105)
    • « Alain Zannini », de ce diable de Marc-Édouard Nabe (Regards) (p. 105)
    • Ils sont en lice pour le Goncourt 2002, par Jérôme Garcin (La Provence) (p. 106)
    • Marc-Édouard Nabe largue tout dans « Alain Zannini », par Pascal Gavillet (La Tribune de Genève) (p. 106)
    • L’inépuisable ego de Marc-Édouard Nabe, par Maurice de Montremy (La Croix) (p. 108)
    • « Alain Zannini » fait l’unanimité contre lui, par Loïc Duprès (Nice-Matin) (p. 109)
    • Marc-Édouard Nabe : « Alain Zannini » (Notes bibliographiques) (p. 110)
    • En exil à Patmos, Nabe règle ses comptes avec « Alain Zannini », par Stéphane Wuille (L’Écho) (p. 111)
    • Il est libre Nabe, par Yves Dolé (La Vie dieppoise) (p. 113)
    • Dufreigne et Nabe au jeu du double moqueur, par Jean-Luc Douin (Le Monde des livres) (p. 114)
    • Rumeurs autour du prix Goncourt, par Philippe Perrier (Lire) (p. 116)
    • Le chamboultou des innommés, par Half (Bigorno) (p. 116)
    • On a testé Marc-Édouard Nabe, par Isabelle Lortholary (Lire) (p. 118)
    • Mort d’un personnage, par Falk Van Gaver (Immédiatement) (p. 119)
    • Marc-Édouard Nabe, moi, je, etc., par Pierre Combescot (Paris-Match) (p. 121)
    • Le Journal grec de Marc-Édouard Nabe (Métro) (p. 122)
    • « Alain Zannini » de Marc-Édouard Nabe, par Patrick de Sineti (Valeurs actuelles) (p. 123)
    • « Alain Zannini » de Marc-Édouard Nabe, par Bernard Le Saux (Madame Figaro) (p. 124)
    • « Alain Zannini » de Marc-Édouard Nabe (Vogue) (p. 124)
    • Nabe : l’autodafé (roman), par Claude Imbert (Le Point) (p. 125)
    • Plus Marseillais que lui, on meurt, par Edmonde Charles-Roux (La Provence, Corse-Matin, Nice-Matin) (p. 126)
  • Médiatisation. (p. 129)
Recension des passages télévisés et radiophoniques de Nabe sur son roman
  • Points de vue (p. 133)
    • Le kangourou de l’énigme, par Claire Nebout (p. 135)
    • F(x) = 4 MEN + AZ2, par Anne-Sophie Benoit (p. 139)
    • « Alain Zannini », ou l’apothéose de la vérité ?, par Kathleen Hrayssi (p. 143)
    • Messages sur Internet (p. 147)
      • « Re »-composition du journal, par finnegans (p. 147)
      • Un livre décevant et grossier, par un internaute (p. 147)
      • Roman vérité ou foutage de gueule, par glemin.jl (p. 147)
      • Comment être le centre du monde et l’assumer complètement en 46 chapitres, par Amandine Combe (p. 148)
      • Une histoire étonnante par un auteur tout aussi surprenante..., par un internaute (p. 148)
      • Un livre plutôt controversé, par Cécile (p. 149)
      • Tant de pages pour dire ça..., par Alida (p. 149)
      • Objet littéraire non identifié, par Frcharron (p. 149)
      • Un Nabe en grande forme, par jgorgeot (p. 150)
      • Long, long, long et un peu long aussi, par un internaute (p. 150)
      • Un livre où on rit, on pleure, on se délecte et on vomit !, par kendra35 (p. 150)
      • À sa nabissime grandeur Marc-Édouard Nabe, par Maud Guillerme (p. 151)
      • Thérapie de groupe(s), par Thibaut Jossi (p. 151)
  • Résumé (p. 155)
Résumé du roman scène par scène
  • Chapitre supprimé (p. 167)
Chapitre supprimé : « L’éléphant fragile »
  • Notes de travail (p. 177)
  • Documents (p. 187)
Fac-similés et photographies
    • Premières esquisses du roman (p. 189)
    • Saint Jean de Patmos, icône grecque (p. 190)
    • Extraits du « Cahier jaune » (p. 191)
    • Alexandre Zannini et Marc-Édouard Nabe (p. 192)
    • Extraits du « Cahier jaune » (p. 193)
    • La Grande Prostituée assise sur sa Bête (p. 194)
    • Recherche des noms de Chinois pour la secte de l’Agneau Immolé (p. 195)
    • Extraits du « Cahier jaune » (silhouette d’un « Pur ») (p. 196)
    • Extraits du « Cahier jaune » (silhouette du personnage Anghèloula) (P. 197)
    • Marc-Édouard Nabe et la colonne du temple d’Artémis à Éphèse (p. 198)
    • Dernières pages du « Cahier jaune » (p. 199)
    • Marc-Édouard Nabe, le 7 avril 2001, à Patmos (p. 200)
  • « Alain Zannini, c’est vous », Entretien avec Isidora Pezard (p. 201)
  • Bibliographie (p. 251)

Réception

En mai 2003, dans Paris-Match, Jérôme Béglé souligne l’originalité du « making of » qu’est L’Affaire Zannini : « Vendre Nabe aux journalistes relève du parcours du combattant. La plupart ne veulent pas le lire, mais surprise, quelques-uns sont sous le charme... C'est le mystère Nabe ! L'autre surprise provoquée par son dernier opuscule viendra des jurés Goncourt. Deux d'entre eux, Robert Sabatier et Edmonde Charles-Roux, réussissent à le faire entrer dans la première liste du prix automnal. Une minirévolution ! Que vous aimiez ou pas l'auteur d’Au régal des vermines, ce livre est une mine d'informations sur les réseaux parisiens, les solides amitiés - ou inimitiés - qui les gouvernent, et plus généralement sur le fonctionnement du petit milieu littéraire...[1] »

Édition

  • Collectif, L'Affaire Zannini, éditions du Rocher, 2003, 257 p. ISBN : 226804596X

Lien externe

Notes et références

  1. Jérôme Béglé, « Attention, un livre peut en cacher un autre ! », Paris Match, 15 mai 2003, p. 26.