Accueil

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bienvenue sur WikiNabia

Il y a actuellement 368 articles disponibles.

Présentation

À quoi bon être l’ennemi d’un système quand on rêve secrètement d’en faire partie ? Changer Wikipédia était impossible, il fallait créer un nouvel univers. WikiNabia, c’est l’anti-Wikipédia. Ici, pas de « débat », pas d’« administrateur », pas de « contributeur », pas de fausse « neutralité », juste la vérité sur Marc-Édouard Nabe, et rien que ça, vous allez voir !

Le fonctionnement « démocratique » de Wikipédia, c’est de collecter tout ce que les journalistes incapables ont dit de faux sur n’importe quel sujet pour en faire une vérité qui, une fois estampillée Wiki, sera reprise par d’autres journalistes, bien trop fainéants pour enquêter eux-mêmes. Wikipédia, c’est une entreprise de blanchiment de conneries. Et s’il n’y avait que les journalistes… Mais c’est toute la société qui attend que Wikipédia lui dise quoi penser ! Tout le monde gobe la wikipagande ! Plus personne ne va aux sources, bien sûr… Vous pensiez que les contributeurs étaient des super-cracks dans leur domaine ? Que la connaissance était défendue pour elle-même ? Qu’il n’y avait pas de querelle d’ego ? Pauvres naïfs...

La wikidémocratie, c’est laisser la parole à ceux qui ne savent pas : « Ce n’est pas parce que je ne sais pas de quoi je parle que je n’ai pas le droit d’en parler » ! Combien de personnalités se sont plaintes de leur page Wikipédia, nouvelle Table de la Loi intouchable parce que « démocratique », et n’ont pu corriger les informations erronées ? Quand Wikipédia dit qu’il « ne garantit pas la validité, l’exactitude, l’exhaustivité ni la pertinence des informations contenues sur son site », il laisse en même temps de grossiers contributeurs agir en meute pour pourrir des réputations.

Il fallait réagir, et de quelle manière : des centaines d’articles (l’équivalent d’un livre de 1 200 pages), du contenu jamais vu, des photos inédites (et pas seulement sur Nabe), des informations vérifiées. Il est bien entendu que WikiNabia est exponentiel, bien d’autres choses au fur et à mesure des découvertes y seront intégrées... Hors de question de constituer une équipe ou, pire, de laisser n’importe qui faire n’importe quoi à n’importe quel moment. Sur WikiNabia, il n’y a qu’un unique contributeur qui contrôle l’ensemble des articles pour arriver à un résultat plus riche et plus juste. De quoi foutre la honte au « vrai » Wikipédia ! Enfin, l’œuvre et la vie (quelle différence ?) de Nabe sont exposées de la meilleure manière qui soit. Il était temps de mettre au silence ceux qui osent encore parler de Nabe comme d’un écrivain nazi-fasciste d’extrême droite antisémite pro-islamiste... WikiNabia remet les choses à l’endroit, sans tomber dans l’hagiographie.

Ne pas être esclave des mythes et des mensonges devrait être le credo d’une encyclopédie. Wikipédia ne l’a pas fait, WikiNabia est né !

Docteur Marty
15 février 2020

Jour pour jour : le 22 février...

1864 : Naissance de Jules Renard, écrivain français aigri et très drôle, excellent punchlineur, son Journal a été illustré par Fred, et l'exergue de Aux Rats des pâquerettes (2019) de Nabe lui est emprunté.
1900 : Naissance de Luis Buñuel, cinéaste espagnol, bon seulement dans ses périodes surréaliste et surtout mexicaine, le reste de son œuvre étant gâché par le pourrisseur du cinéma français : le scénariste et dialoguiste Jean-Claude Carrière.
1913 : Naissance de Buddy Tate, saxophoniste ténor rugueux jazz américain, pilier de l'orchestre de Count Basie dans les années de feu (1939-1948). Vu souvent à Nice par Nabe.
1921 : Naissance de Jean-Bedel Bokassa, président et empereur de Centrafrique de 1966 à 1990 (évoqué par Nabe dans son Journal et dans Les Porcs 1).
1923 : Naissance de François Cavanna (évoqué par Nabe dans Nabe’s Dream, Tohu-Bohu, Inch’Allah, Kamikaze, Patience 2, Les Porcs 1, Les Porcs 2).
1956 : Mort de l'écrivain Paul Léautaud (évoqué par Nabe dans le Journal intime, Rideau, L'Âge du Christ, Coups d'épée dans l'eau, Les Porcs 2, et représenté dans sa peinture depuis 1986, voir le catalogue).
1980 : Mort du peintre Oskar Kokoschka.
1984 : Diffusion sur Antenne 2 de l'émission de propagande capitaliste Vive la crise ! préparée par Jean-Claude Guillebaud (voir sur ce personnage le Journal de Nabe, Kamikaze, aux pages 2848 à 2850, 2998, 3000, 3301, 3304, 3307 à 3326, 3337, 3665, 3666, 3712 et 3808) et présentée par le traître transfuge ex-communiste, vexé de s'être fait baiser par Staline pendant 35 ans, Yves Montand.
1985 : Nabe découvre les critiques négatives de Raphaël Sorin et de Jérôme Garcin sur Au régal des vermines et son passage à Apostrophes.
1986 : Au Dilettante, Nabe signe le bon à tirer de Chacun mes goûts.
1987 : Nabe apprend l’arrestation des quatre membres d’Action directe.
2014 : Frédéric Taddeï est invité par Laurent Ruquier dans On n’est pas couché pour s’expliquer d’avoir reçu Nabe sept minutes à part.
2015 : Nabe assiste au défilé du nouvel an chinois, dans le 13e arrondissement de Paris.
2022 : Frédéric Taddeï annonce qu'il arrête son émission Interdit d'interdire, diffusée depuis 2018 sur la chaîne russe RT France (évoqué par Nabe dans « Taddeï : “Prout ! Prout ! Prout ! Proutine !” », Nabe's News, 1er mars 2022).

Derniers articles en date

  1. Éphémérides
  2. L’Enculé
  3. Divine transposition
  4. Jean Rouch
  5. Georges Rouault
  6. Raphaël Sorin
  7. Fournier
  8. Achille Zavatta
  9. Eddy Louiss
  10. Douglas Sirk


FONCTIONNEMENT DU SITE

Sur WikiNabia, vous trouverez :